Font Size

SCREEN

Cpanel
- Exposition Konze Tipé et B-Side au bar Les Zazous.

- Exposition Konze Tipé et B-Side au bar Les Zazous.

  Un an après, Les ZAZOUS ont l'honneur de recevoir pour la seconde fois les oeuvres de...

- EL C expose au Zazous.

- EL C expose au Zazous.

  Vous avez sans doute croisé son petit personnage éphémère dans les rues du Havre sous...

- En 2014, allons décrocher la lune …

- En 2014, allons décrocher la lune …

Je ne pense pas que quitter 2013 va nous déchirer le coeur.  Verrons nous la fin du...

- La fin d’année 2013 c’est de la bombe.

- La fin d’année 2013 c’est de la bombe.

Grâce à une fresque Comics sur le port et des Gouzous qui s’exhibent dans les rues du...

- Bon Noël 2013.

- Bon Noël 2013.

  Que votre Noël soit exaltant et la nouvelle année des plus emballante. Youpi !Il existe...

  • - Exposition Konze Tipé et B-Side au bar Les Zazous.

    - Exposition Konze Tipé et B-Side au bar Les Zazous.

    mardi 25 mars 2014 17:20
  • - EL C expose au Zazous.

    - EL C expose au Zazous.

    vendredi 10 janvier 2014 14:37
  • - En 2014, allons décrocher la lune …

    - En 2014, allons décrocher la lune …

    mardi 31 décembre 2013 20:07
  • - La fin d’année 2013 c’est de la bombe.

    - La fin d’année 2013 c’est de la bombe.

    mardi 31 décembre 2013 17:07
  • - Bon Noël 2013.

    - Bon Noël 2013.

    lundi 23 décembre 2013 19:49

- Interview du plasticien Alain Louiset.

Alain_Louiset_Spiderman

Interview du plasticien Alain Louiset, créateur de « Cut containers ».

  (…)


Alain_Louiset

Alain Louiset bonjour, vous êtes né en mai 1964 au Havre. Vous
êtes de souche Havraise ?
Oui de souche Havraise, né à Sainte Adresse.
 
Pourquoi vous dénommez vous plasticien alors que vos œuvres
« les compressions plastiques » et maintenant les « Cut containers »
s’apparentent plutôt à la sculpture ?
La sculpture c’est partir d’une masse et sortir du volume, évider.
A partir de là je ne considère pas que l’amalgame soit un travail de
sculpture, c’est pourquoi la définition de plasticien me parait plus appropriée.

Vous peigniez avant d’être plasticien, quel a été votre parcours ?
J’ai dessiné avant de peindre, j’ai eu un parcours assez chaotique. A 5,
6 ans j’avais déjà toujours un crayon dans la main mais je viens d’un milieu
où l’art n’était pas considéré, un milieu simple où il fallait un « vrai » métier.
A force d’abnégation j’ai réussi à entrer aux beaux arts mais par des portes
détournées.
Les beaux arts où j’ai appris la peinture car je pensais devenir peintre.
Mais c’est en peignant que j’ai appris que je n’étais pas un peintre.
J’ai pris quelques claques devant des Grands, il y a des moments on
ne peut pas se mesurer à nos maitres.
J’ai eu deux hasards dans ma
carrière.J’ai peint pendant douze, quinze ans, la compression est venue
après lors d’un concours d’art plastique où je n’avais aucune envie de
présenter une toile. Je cherchais quelque chose, une idée. Je me suis
mis au hasard en quête de matériaux qui pouvaient trainer dans l’atelier
et c’est comme ça qu’est née ma première pièce en volume, en 3D.
Un ourson qui a été primé d’entrée.
A partir de la j’ai continué sur ma lancée pour arriver à une soixantaine
de pièces qui d’ailleurs ne sont pas vraiment de la compression.
La compression referme le volume moi je créais plutôt du volume par
assemblage.
Je pense maintenant avoir fait le tour de ce genre de travaux
et j’ai trouvé qu’il était temps de passer à autre chose, d’ouvrir une autre porte.


Une autre porte … de container
(rires).


Qui sont vos maîtres ?
Un de mes premiers chocs a été Picasso. Je n’avais que 10, 11 ans pendant
cette fameuse sortie d’école à une exposition sur Paris. Picasso découvert

jeune est devenu un peu mon père spirituel. Quelques années après cela a été
ma rencontre avec César. Là j’ai compris qu’il y avait un jeu encore différent,
je me sentais plus proche des ses matériaux de récupération.
C’est peut être pour cela que je suis arrivé plus tard aux matériaux de récup
et aux compressions.

compression_alain_louiset

Pour créer vos « compressions plastiques » comment vous est venue
l’idée d’utiliser des matériaux tels que de vieux emballages ou des
déchets en plastique pour réaliser vos sculptures ?
Ils nous entourent, on vit avec. Petit à petit je m’étais créé un réseau et les
gens savaient ce que je recherchais. Beaucoup d’emballages de produits
de consommation courante en plastique ou métalliques.

Comment procédez-vous pour les agglomérer ainsi ?
Avec le temps j’avais repéré ceux qui ne cassaient pas en chauffant.
Le PVC, le PET, je partais d’une enveloppe en grillage et j’agglomérais
couche par couche mes pièces dessus. Une succession de strates
différentes, un vrai puzzle. Suivant les matériaux ils étaient soit collés,
soit soudés ou alors vissés. Il me fallait trouver le bon alliage.

La cérémonie des Césars est passée maintenant mais cet
événement ne vous rappelle rien ?
Oui il y a eu cette œuvre, mon hommage à César, volée pendant le
vernissage d’une exposition à Dieppe en 2005. Une pièce d’un volume
important quand même, 60cm sur 40 qui pesait bien ses 50 kg, disparue
comme ça ! Enfin elle a du faire plaisir à quelqu'un et n’a pas été perdue
pour tout le monde.

Revenons aux « Cut containers » Quand avez-vous commencé
cette série ?

Les containers cela fait maintenant trois ans avec la première expo en 2008.

Le Havre et les boites sont indissociables mais comment en êtes
vous venu à utiliser le container comme support ?
C’est encore un fait du hasard. Bloqué sur l’autoroute en partant en vacances,
le nez de la voiture collé au cul d’une remorque à container pendant des
kilomètres, je n’avais que ça à admirer. Je cherchais depuis longtemps
quelque chose, un support original et je l’avais là sous les yeux. Il y avait
tout, le volume, les couleurs, le graphisme, le symbole.
C’est un objet planétairement connu, parfait pour jouer avec les portraits
des icones planétairement connues elles aussi. L’avantage du container
c’est l’opposition de ses lignes froides, droites avec les courbes et les
nuances des visages que j’y représente.

Vos thèmes sont souvent liés au Rock&roll des années 70,
mais vous représentez aussi d’autres icônes des arts ou de la
politique. Comment choisissez-vous vos sujets ?
Je représente les personnes que j’aime, qui m’ont marqué. Je compte
d’ailleurs me pencher vers les écrivains, ils y a beaucoup d’auteurs à
qui je voudrais rendre hommage.

Vos caissons sont en fait des pochoirs sur des bouts de containers,
mais des pochoirs en relief. Comment avez-vous nommé cette
technique ?
Je n’ai pas donné de nom, j’ai gardé le premier nom donné à ma première
expo « Cut container » conteneur découpé. Et se sont plutôt des pochoirs
en volume plutôt qu’en relief.

Si ce n’est pas un secret, comment procédez-vous pour donner ce
volume à vos portraits ?
C'en est un, mais en observant on se rend bien compte que c’est un décalage
entre la surface et le fond. Fonds qui bien sur ce ne sont pas de vrais bouts de
containers. Je crée toutes les pièces à l’échelle.

Combien de temps vous faut-il pour réaliser un « Cut container » ?
C’est très variable, cela dépend du volume du container et de la complexité
du personnage. Pour un personnage chauve comme Picasso j’ai eu moins de
mal que pour Hendrix. Sur le Authouart, pièce sur laquelle je travaille en ce
moment, j’ai tout le travail de la reproduction des marques visibles sur ses
toiles que je représente sur le Tee-shirt. En plus il y a d’autres détails que
j’ai l’intention d’y ajouter. C’est un travail de titan qui n’est pas prés d’être abouti.

Vous avez réalisé des portraits du monde de la musique, Bowie, Dylan,
Lou Reed, Keith Richard, les Doors, Michael Jackson, Bob Marley.
Est-il nécessaire de vous demander ce que vous écoutez comme musique ?
Je suis excessivement éclectique j’écoute quasiment de tout, je ne suis absolument
pas fermé. Cela va du classique au rap, au rock à la pop.

art-Alain_Louiset

Comment vous débrouillez vous avec les droits de copyright quand
vous reproduisez une pochette d’album ?
C’est très réglementé, bien cloisonné, ces règles bien précises je les respecte
de près. De plus je fais des pièces uniques qui ne sont pas reproduites

 Vous allez faire partie de jury qui départagera la trentaine de graffeurs
participant à l’opération le Havre et l’Unesco le 12 juin. Qu’est ce qui
vous attire dans le graff et que pensez-vous du travail des pocheurs de
rue et de l’art urbain en général ?
Moi je suis très curieux de nature, tout ce qui a trait à la rue m’intéresse, la rue
c’est la diversité des supports. Un graff sur un mur en brique ou une porte n‘aura
pas le même impact, sera différent, il aura un autre relief que sur un mur lisse en
béton. J’aime les couleurs, le graphisme délirant du graff dans les lettrages, les fresques
et les persos. Il y a aussi le pochoir, le collage.Je suis persuadé que c’est un art qui
est promis à un bel avenir. J’aurais aimé m’y adonner, je n’ai pas osé y toucher
jusqu’alors mais qui sait ?

Basquiat

Pensez-vous réaliser des œuvres plus grandes, un sujet sur une porte
complète de container par exemple ?
Bien sur, j’ai même une idée bien précise à ce sujet. Il faudrait que cela rentre
dans le cadre d’un festival ou d’une performance.
Je voudrais faire le découpage d’une vraie porte de container en direct au
chalumeau. C’est à l’étude.

Ou peut-on voir votre travail, avez-vous des projets d’expositions ?
En ce moment il a quelques pièces à la galerie Hamon, à la galerie Dorothy’s
à Paris.
Peut être en octobre à Paris pour l’expo Mac 2000. Mais ma prochaine exposition
au Havre à la galerie Hamon se fera en 2011.


Quels sont vos projets, vos aspirations. Vers quoi allez-vous vous
tourner maintenant ?
Représenter d’autres icones sur mes « Cut » bien sur. C’est encore dans
les cartons mais j’ai aussi une demande de design pour l’agencement
complet d’un magasin. Cela tournera bien sur autour de mon travail sur
le container, des pièces de 3m. Je pense aussi y introduire des stickers.

Alain Louiset, pour vous c’est quoi être un artiste ?
Être artiste c'est avoir 6 ans, être sur son vélo rouge et attendre l'étincelle
de fierté dans les yeux de sa mère quand tu lui hurles, « Regarde maman
comme je sais bien en faire !! »
Voila je suis toujours sur ce vélo et j’attends l'étincelle dans les yeux des autres.

Alain Louiset merci de m’avoir accueilli dans votre atelier, merci de
m’avoir permis de photographier vos travaux en cours et de m’avoir
autorisé à publier les clichés de vos œuvres pour illustrer cet articles
et votre mini galerie.

Propos receuillis par Mr Yak
Le Havre le 27/04/2010

Site web : Alain Louiset.fr 

Bob-Dylan





Alain_Louiset_Authouart

Spiderman_detail




Alain_Louiset_atelier



Authouart_esquisse


miles-davis

Yak_A_Louiset





A_Louiset_esquisses






pochoir_alain_louiset





king_of_the_pop





John-Lennon-Yellow

Alain Louiset bonjour, vous êtes né en mai 1964 au Havre. Vous êtes de souche Havraise ?
Oui de souche Havraise, né à Sainte Adresse.

Pourquoi vous dénommez vous plasticien alors que vos œuvres « les compressions plastique » et maintenant les « Cut containers » s’apparentent plutôt à la sculpture ?
La sculpture c’est partir d’une masse et sortir du volume, évider. A partir de là je ne considère pas que l’amalgame soit un travail de sculpture, c’est pourquoi la définition de plasticien me parait plus appropriée.

Share

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

 
Guest
0 #7 Guest 28-05-2010 20:38
Merci pour cet article, j'en sais plus maintenant sur le travail d'Alain.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
0 #6 Guest 28-05-2010 20:21
bel article , merci à vous 2 les gars.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
0 #5 Guest 28-05-2010 19:36
"j’attends l'étincelle dans les yeux des autres" voilà comment se termine l'entretien ! Ce n'est une étincelle qui jaillit de ce contact entre Yak et Alain... c'est un vrai feu de brousse ! Merci à vous 2 !
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
+1 #4 Guest 28-05-2010 11:54
Salut Yack et merci de nous faire découvrir des artistes comme celui-ci :-)
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
+1 #3 Guest 28-05-2010 08:20
et bien voilà du travail de pro !!!
belle découverte que tu nous proposes là !!
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
+1 #2 Guest 28-05-2010 06:14
Un très bel article sur cet artiste que je découvre !
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
Guest
0 #1 Guest 28-05-2010 06:12
Un très bel arrticle sur cet artiste que je découvre !
Citer | Signaler à l’administrateur
 

Derniers commentaires

  • pink micheal kors
    It's doesn't have with regard to this way though, even with no a lot of money. A Bank, Restoration ...

    Lire la suite...

     
  • watch this video
    Now I am going to do my breakfast, later than having my breakfast coming yet again to read additional ...

    Lire la suite...

Vous êtes ici : Accueil Entrée des artistes - Alain Louiset. - Interview du plasticien Alain Louiset.